LE BLOG !

TIA-CLAIR TOOMEY

Rédigé par Lionel -

« C’est juste pour écraser les personnes à côté de vous et c’est d’essayer de gagner ces putain de Crossfit Games » dit Dave Castro au diner d’inauguration des games 2016. « Si vous ne venez pas pour cette raison, vous devez partir maintenant »

Tia-Clair Toomey, deuxième en 2015, écoute silencieusement.

 

 

“Personnellement, je ne voulais jamais faire les games pour les gagner, je voulais déjà être là, vous savez” dit-elle durant un entretien Skype.

 

 

Une semaine plus tard elle pris encore une fois le titre de deuxième, perdant ainsi le titre de Fittest Woman on Earth par seulement 11 points. Elle commença à penser comme Castro. Elle se tourna vers son fiancé et coach Shane Orr:

“Que dois-je travailler” demanda-t-elle

“Car je veux gagner les games l’année prochaine”

Toomey est dans une place intéressante entre rookie et veteran. Elle n’a fait que les games 2 fois, mais avec deux médailles d’argent on ne peut l’appeler la nouvelle ?

 

Elle a gagné sa première apparition lors des Games 2015 après seulement 2 ans de crossfit en complément de son entrainement d’athlétisme, visant une médaille 800m aux jeux olympiques. Un an après avoir rejoint Crossfit Gladtsone en Australie, elle vit son rêve après avoir échangé de sport. Proclamant se qualifier pour les Crossfit Games et Jeux Olympiques, cette dernière fini par une présence en haltérophilie pour les Jeux Olympiques.

 

Dès son retour en Australie en juillet 2016, elle se dirige pour les Jeux Olympiques de Rio. (14ème avec un snatch à 82kg et 107 kg pour clean&jerk)

 

Alors que Castro démolit les athlètes qui viennent pour les Games pour les essayer, Toomey se contente de faire un bon temps.

 

“L’année dernière je suis venue aux Games juste pour participer rien d’autre” dit-elle J’y suis allée sans me mettre la pression et juste essayer de faire de mon mieux”

 

La compétition:

Toomey finit la première journée de la compétition 3ieme. Une épreuve aquatique le deuxième jour lui a permit de finir première. Un petit relâchement avec l’épreuve du Murph et malgré une 22ieme place au double DT, elle continu à garder le dessus jusqu’a la fin de la semaine.

 

“Si tu continue comme ça tu vas finir par les gagner” se dit-elle !

Peut-être que cette idée lui a donné assez de pression ou peut-être pas. Mais alors que les jours passent et la fatigue s’installe, Toomey commença à penser aux stratégies de ces adversaires plutôt qu’a la sienne. Elle finira 13ieme lors de l’épreuve Climbing Snail.

“ C’est un exercice que j’aurais du faire plutôt bien, mais j’étais pris dans la course de quelqu’un d’autre, si cela a du sensé” dit-elle.

 

Elle se remet en marche. Troisième puis seconde pour les deux autres wods la menant en tête à la fin de la journée. Même avec seulement une journée restante de la compétition celle-ci craignait encore de ne pas finir première.

 

“Première ? Pas pour longtemps avec ces handstand walks” dit-elle aux crossfit médias.

 

Ses prédictions étaient vraies, finissant 17ème au handstand walk la poussant seconde au score final de la journée, derrière Davidsdottir.

 

“Je me suis largement améliorée de là où j’étais, mais je ne serais jamais aussi bonne que Katrin” dit-elle “ je m’amusais seulement car il y avait beaucoup de pression et il se passait beaucoup de choses le dernier jour…j’étais très contente de mes performances au handstand-walk”

 

L’Australienne et l’Islandaise ont continué d’échanger la première place durant les deux prochains évènements de la compétition et à la fin tout se jouait pour la finale: ‘rédemption’, une réunion avec le pegboard qui frustra beaucoup d’athlètes en 2015.

 

Mais comme Toomey le dit: “ça n’a rien à voir avec les pegboards, mais à ramasser des points”. Avant cette épreuve elle suivait Davidsdottir par 23 points. Même si le titre était atteignable, Toomey ne clama rien.

 

“Si je ne suis pas première je suis au moins deuxième et c’est déjà super” pensa-t-elle.

 

Mais ce fut au commencement du WOD qu’elle réalisa qu’elle voulait gagner.

 

Le moment de vérité:

Après le dernier son de cloche et la fin de rédemption et de la 10ieme édition des Crossfit Games, Toomey s’assit aux pieds du pegboard en attendant les résultats.

 

“C’était ce moment où je me disais « si tu ne gagne pas… » elle s’arrêta. “Ce n’était pas pour rien, mais tout ce travail cette année, nous devons être finir premier, j’étais tellement de fois premières durant la compétition”

 

Elle envoya un regard à Orr. Il avait déjà fait les calculs et leva deux doigts. Elle se leva et embrassa Davidsdottir- mais elle n’était pas prête de laisser ça.

“Je me disais ‘ peut être qu’il a tord, ou il me dit que Katrin est deuxième’” se dit Toomey.

 

Alors que quelques jours auparavant elle ne sentait aucune pression à gagner, soudainement, tout ce qu’elle pensa c’était de se sentir victorieuse. Elle se rappela quitter un travail lui faisant bien gagner sa vie pour se consacrer exclusivement au crossfit et comment Orr a pris 13h par semaine dans un garage pour combler le trou financier de leur couple.

 

“ Je veux être sûre que tous mes sacrifices- je veux être sùre que tout n’est rien fait en vain” dit-elle

“ Quand j’aurai des enfants je veux pouvoir leur dire que j’ai tout quitté pour continuer mon rêve sportif et que j’étais la meilleure. Je veux être capable de leur dire que n’importe quel désire peut être accompli avec du travail.”

 

La voix de Castro résonne dans le stade et sorti Toomey de ses pensées.

 

“Mesdames et messieurs, votre Reebok Crossfit Games 2016: encore une fois…’ Castro commença

“Encore une fois” Toomey ferma les yeux

“ Je me senti voler de ce titre, maintenant je sais que je veux gagner les Games’

 

S’entrainer pour gagner:

Ce n’est pas seulement les buts de Toomey qui ont changé mais son assurance. Elle se rappela de se sentir comme ces athlètes en final, se décrivant comme “machine” croyant de ne pas être sûre de faire l’affaire.

 

“Mais à la fin seulement 11 points me séparent du titre” dit-elle “merde seulement 11 points”

 

Toomey a passé des mois à changer sa manière de penser, à changer sa vie.

 

“L’année dernière je ne savais pas si j’allais retourner aux Crossfit Games, alors que cette année…les Régionals ne sont qu’une étape pour ce gros évènement. Je veux y aller et gagner (les Régionals) et je veux y aller et montrer à tout le monde que j’arrive aux Games. Je ne m’entraine pas pour prendre part auxGgames, j’y vais pour les gagner”.

 

Source : https://games.crossfit.com/article/sick-silver-tia-clair-toomey-wants-win

Classé dans : - Mots clés : aucun